jeudi 5 juillet 2018 à 11h

Contre-inauguration de la gare fantôme TGV de Montpellier

Citoyens, contribuables, cheminots, venez nombreux le 5 juillet à la contre-inauguration de la gare TGV de Montpellier !
Les détails de l'évènement seront envoyés aux personnes inscrites.

135 millions d'euros pour construire une nouvelle gare qui accueillera cette année 4 trains par jour. Une gare fantôme à 6 km du centre-ville, sans connexion TER ni transports en commun. Sa desserte en tramway coutera 50 millions d'euros supplémentaires.
185 millions d'euros au total alors que la gare Saint-Roch, desservie par 4 lignes de tramway à 300 mètres de la place de la Comédie, étendue et rénovée à hauteur de 55 millions d'euros en 2014, n'est absolument pas saturée.
La gare TGV de Montpellier est le symbole des dérives du "tout TGV" imposé par les gouvernements successifs. Le symbole de cette gabegie d'argent public régulièrement dénoncée par la Cour des comptes, mais sans cesse encouragée par l'État et les collectivités locales. A l'origine de la dette abyssale de la SNCF : 45 milliards d'euros !
Au moment où la réforme ferroviaire impose une cure d'austérité sans précédent aux cheminots, l'inauguration de cette nouvelle gare TGV fantôme est une véritable provocation.

Citoyens, contribuables, cheminots, venez nombreux le 5 juillet à la contre-inauguration de la gare TGV de Montpellier !
Les détails de l'évènement seront envoyés aux personnes inscrites

Source : message reçu le 14 juin 16h

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir

Consequence

Par Anonyme, le 30/06/2018 à 01:01

de cette construction en force : le tgv de 6 h 24, passant à Nimes à 6 h 54 et fortement emprunté par les nîmois ( en fait il se remplit à Nimes )et alentours ne s arrêtera plus à Nimes. ...

Et lui il faut bien justifier de l utilité de cette gare !

pas l impression de vous faire avoir Nimes ? Et moi au passage : je ne pourrai plus regagner mon travail le lundi matin à Paris mais devrait partir dimanche.. autant de temps que je ne pourrai passer avec les miens

À virer Guillaume pepi...

Par Anonyme, le 27/06/2018 à 14:16

Une politique de la sncf pour desservir les grandes métropoles au détriment des ruraux !