mercredi 20 juin 2018 à 14h

Procès du squat du Collectif Baras

https://paris.demosphere.eu/rv/62980

mercredi 20 juin à 14 h (prévoir de venir en avance)

Après avoir été expulsés du 72 rue René Alazard à Bagnolet le 29 juin 2017, nous avons passé un mois et demi sous l'échangeur de Gallieni dans des conditions indignes.

Aujourd'hui, nous occupons un bâtiment vide depuis des années (appartenant à la société anonyme de HLM France Habitation) au 42 rue des Bruyères aux Lilas. Après plus de 4 mois sans lumière ni chauffage, nous avons enfin obtenu un branchement électrique.

En novembre 2017, le résultat d'un procès nous a donné raison et on a obtenu le droit de rester plusieurs mois. Mais le bailleur social SA France Habitation a fait appel de cette décision : nous repasserons donc en procès le 20 juin prochain.

Est-ce que nous sommes des êtres humains ? La préfecture et la police nous traitent comme des bêtes, mais nous continuons la lutte.

Nous vous appelons à venir nous soutenir lors du procès du squat mercredi 20 juin à 14 h (prévoir de venir en avance) au Palais de Justice de Paris - Pôle 1, chambre 2 Cour d'appel au 10 boulevard du Palais, Métro Cité

Vous pouvez aussi passer à tout moment, la porte est ouverte !

Un toit et des papiers pour toutes et tous !

Collectif Baras

07 69 95 46 72

Solidarité avec le collectif Baras ! Procès en appel du squat

Nous sommes environ 150 migrants originaires d'Afrique de l'Ouest et Centrale, rassemblés dans le collectif Baras. Depuis de nombreuses années, nous vivions en Libye : la guerre de 2011 nous a forcés à en partir.

Aujourd'hui, nous sommes en France pour vivre tranquillement et pour travailler. La France est responsable de notre condition de sans-papiers ici, aussi bien que de la guerre et du pillage qui nous ont poussés à partir.

Nous demandons sans cesse au préfet de nous régulariser au plus vite ! Actuellement, nous travaillons dans les secteurs du nettoyage, du bâtiment, du gardiennage, de la restauration... où nous sommes exploités, puisque nous ne disposons d'aucun statut. C'est pourquoi il faut obtenir la régularisation de tou.te.s les sans-papiers !

Le collectif Baras est aussi déterminé à obtenir un toit pour l'ensemble de ses membres. Toutes nos démarches et demandes d'hébergement auprès des pouvoirs publics (ministères, préfectures et les 9 maires d'Est-Ensemble) ont toujours fait l'objet de refus. Après avoir passé plusieurs mois à la rue, nous avons occupé des bâtiments vides à Montreuil, à Bagnolet et aux Lilas. À chaque fois, nous en avons été expulsés. Un squat comme le nôtre est une solution par défaut, pour répondre à l'urgence de la situation.

Après avoir été expulsés du 72 rue René Alazard à Bagnolet le 29 juin 2017, nous avons passé un mois et demi sous l'échangeur de Gallieni dans des conditions indignes.

Aujourd'hui, nous occupons un bâtiment vide depuis des années (appartenant à la société anonyme de HLM France Habitation) au 42 rue des Bruyères aux Lilas. Après plus de 4 mois sans lumière ni chauffage, nous avons enfin obtenu un branchement électrique.

En novembre 2017, le résultat d'un procès nous a donné raison et on a obtenu le droit de rester plusieurs mois. Mais le bailleur social SA France Habitation a fait appel de cette décision : nous repasserons donc en procès le 20 juin prochain :

SOLIDARITÉ AVEC LE COLLECTIF BARAS !

PROCÈS EN APPEL DU SQUAT

Est-ce que nous sommes des êtres humains ? La préfecture et la police nous traitent comme des bêtes, mais nous continuons la lutte.

Nous vous appelons à venir nous soutenir lors du procès du squat mercredi 20 juin

Vous pouvez aussi passer à tout moment, la porte est ouverte !

Un toit et des papiers pour toutes et tous !

COLLECTIF BARAS

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/62980

Source : message reçu le 13 juin 14h

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir