jeudi 7 juin 2018 à 12h

Procès de Nicole Briend à Carpentras

Suite à une action symbolique - BNP Paribas, évasion fiscale

https://paris.demosphere.eu/rv/60285

Le 6 février dernier, 1000 personnes sont venues à Carpentras pour la soutenir, mais son procès a été reporté au jeudi 7 juin, dans un mois jour pour jour.

Pour obtenir sa relaxe, nous devons être présent.e.s à ses côtés, nombreux et déterminés. Cette militante d'Attac est poursuivie pour avoir participé à une action symbolique de réquisition de chaises visant à dénoncer l'évasion fiscale orchestrée par la plus grande banque européenne, BNP Paribas.

L'évasion fiscale crée un manque à gagner pour l'État et les services publics, faisant 67 millions de victimes en France. Et pourtant, pendant que BNP Paribas poursuit ses pratiques d'évasion fiscale à grande échelle, c'est Nicole Briend que l'État poursuit.

Le programme du rassemblement

  • 12h : RDV sur la place de la mairie (place Maurice Charretier) pour partager un repas ; celles et ceux qui seront à Carpentras dès le matin sont invités à nous rejoindre sur la place pour préparer ce repas.
  • 13h15 : nous accompagnerons Nicole, qui est convoquée à 13h30 au tribunal.
  • Puis nous reviendrons sur la place de la mairie où se tiendront des animations musicales, des prises de parole et le suivi du procès.
  • Le rassemblement prendra fin vers 17h.

Diffuser l'information

Vous pouvez d'ores-et-déjà communiquer dans vos réseaux autour de ce procès, en diffusant ce tract.

Si vous êtes actif sur les réseaux sociaux, vous pouvez :

Venir à Carpentras

Carpentras est facilement accessible en transport en commun.
Attention, le 7 juin, il y a grève SNCF.
Nous vous conseillons :

  • soit de venir dès le 6 juin, nous pouvons vous héberger sur place ;
  • soit de venir avec un autre moyen de transport que le train.

Toutes les informations pratiques sont à retrouver sur cette page.

Merci pour votre soutien et à bientôt sous le soleil de Carpentras !

Source : message reçu le 10 mai 16h

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir