samedi 17 février 2018 à 20h

Soirée de soutien (en mixité) à l'assemblée Marche de Nuit non mixte

Soirée de soutien (en mixité) à l'assemblée Marche de Nuit non mixte avec la projection du documentaire La Guerre des filles de Mylène Sauloy,
samedi 17 février à 20H à La Mauvaise Réputation
(20 rue Terral, quartier Ste Anne)


Venez grignoter et boire un coup avec nous afin de découvrir et soutenir l'organisation d'une marche de nuit non mixte le jeudi 8 mars.

-Présentation de l'assemblée non mixte et de la Marche de nuit non mixte du 8 mars
-Projection du documentaire La Guerre des filles de Mylène Sauloy, 2016, 53 min
-Boum féministe

Nous avons fait le choix de diffuser ce film lors de la soirée de soutien pour affirmer toute notre solidarité avec les populations d'Afrin face aux bombardements et aux attaques de l'État Turc.

Nous voulons également saluer l'auto-organisation et la lutte des femmes kurdes dans le mouvement révolutionnaire au Rojava pour un projet de société égalitaire et émancipatrice, ainsi que la lutte armée menée face à Daech.

MARCHE DE NUIT FÉMINISTE NON MIXTE JEUDI 8 MARS

Nous, féministes, femmes, meufs, trans, lesbiennes, gouines, avons fait le choix de nous réunir en assemblée pour organiser une marche de nuit non mixte le jeudi 8 mars.

Le 8 mars, ce n'est pas la journée de la femme que l'on fête en offrant des fleurs, mais celle où l'on prend la rue, la nuit, ensemble, pourdénoncer toutes les formes de violences dont nous sommes cibles dans nos vies et apporter une réponse collective au climat d'oppression sexiste ambiant !

Aujourd'hui encore, les inégalités au travail en terme de salaires, d'accès à l'emploi et de temps de travail entre femmes et hommes existent et s'accentuent davantage avec la casse du code du travail et les reculs sociaux qui en découlent. Les femmes sont payées en moyenne 25 % de moins que les hommes : chaque jour, nous travaillons gratuitement à partir de 15H40.

Aujourd'hui encore, le droit à disposer de notre corps est remis en cause avec la difficulté accrue d'accès à l'IVG notamment avec la pénurie des centres d'orthogénie (IVG), le calendrier toujours incertain de la PMA pour toutEs, la psychiatrisation des personnes trans, la mutilation des personnes intersexuéEs à leur naissance...

Aujourd'hui encore nous sommes assassinées, violées, battues.

Aujourd'hui encore, la société patriarcale est bien là, à la fois insidieuse et oppressante. Nous la vivons tous les jours, avec toutes les formes de harcèlement et de violences qui l'accompagnent : sexuels, psychologiques, physiques, économiques, homophobes, transphobes, racistes.

Parce que nous refusons le travail gratuit et que nous exigeons l'égalité au travail pour touTEs !

Parce que nous voulons pouvoir choisir d'avoir ou non des enfants, ici et dans le monde !

Parce nous voulons être libres de circuler où bon nous semble et comme bon nous semble !

Parce que nous voulons être libres de désirer qui nous voulons et comme nous voulons !

Parce nous voulons être libres de vivre nos genres sans contraintes !

Nous appelons à nous mobiliser le 8 mars lors d'une marche de nuit non mixte !

Et parce que nous refusons cette société où perdurent les inégalités et les violences, loin d'être dépassées, les luttes féministes sont toujours nécessaires !

pour plus d'infos :
-> contact : marcheexnuitnonmixteex34@gmail.com

Source : message reçu le 5 février 18h

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir