mercredi 25 octobre 2017 à 21h

Appel à la solidarité pour les jeunes ex-occupants de la rue de Sèvres

https://www.helloasso.com/associations/france…

Précaires et poursuivis pour avoir occupé un immeuble abandonné... Ne laissons pas ces jeunes seuls face à leur condamnation financière !

Huit étudiants en difficulté de logement s'installent en 2008 dans un immeuble abandonné depuis sept ans par sa propriétaire, au 69 rue de Sèvres à Paris. Ils lui proposent de lui payer une redevance, mais celle-ci préfère les assigner en justice et réussit à les voir condamner à lui verser dans un premier temps 80 666€. Les occupants sont expulsés au bout de quelques mois, mais depuis la propriétaire continue à les poursuivre et à saisir leurs comptes en banque.

Le feuilleton judiciaire s'est poursuivi pendant des années, la propriétaire leur réclamant 250 000€ de procès en procès, toujours sans apporter de justification à son refus de louer ou de vendre son immeuble. Les médiations tentées par Martin Hirsch, par le député UMP Etienne Pinte, par Bertrand Delanoë et même par Monseigneur Gaillot ont toutes été rejetées par la propriétaire. Suite à une décision de la Cour de Cassation, la Cour d'appel de Paris vient de fixer le montant définitif de la condamnation des jeunes : 90 666€, auxquels il faut encore ajouter les frais de procédure. Et l'immeuble est toujours abandonné...

Bien sûr cette situation est révoltante, et il ne faut pas laisser ces huit jeunes seuls face à une dette exorbitante. Mais au-delà de ce cas extrême, cette victoire de la propriétaire est préjudiciable à tous les mal-logés, qui se voient menacés par cette jurisprudence d'être lourdement endettés, même quand les propriétaires ne font rien de leur bien.

Nous vous invitons à contribuer à soutenir les frais de justice de ces huit jeunes.

La fondation France Libertés étant reconnue d'utilité publique, vous bénéficiez d'une déduction sur vos impôts équivalant à 66% de votre don dans la limite de 20% de votre revenu imposable.

A quoi servira l'argent collecté ?

L'argent collecté sera entièrement consacré à la prise en charge des frais de justice des jeunes condamnés.

Qui est à l'origine de cette collecte ?

Cette collecte aujourd'hui portée par France Libertés - Fondation Danielle Mitterrand a été lancée à l'origine par le Collectif Jeudi-Noir. Ce collectif créé en 2006 pour dénoncer la flambée des prix des loyers et les difficultés dont est victime une part croissante de la population, a mené de nombreuses actions, telles que des visites festives d'appartements à louer et des "réquisitions citoyennes" de bâtiments dans plusieurs endroits de Paris.

Source : message reçu le 12 octobre 22h

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir