jeudi 12 octobre 2017 à 19h

Réunion mensuelle du Réseau Autogéré d'Achats Réfléchis Écologiste & Social (RAAR-ES)

Le RAARES, c'est le Réseau Autogéré d'Achats Réfléchis Écologiste & Social. Ce n'est pas une coopérative, c'est un "groupement d'achat informel". Cependant, il se peut que vous en entendiez parler sous le terme de 'coopé' ou 'coop'. Mais une chose est sûre, les gens qui gravitent autour de ce collectif se réunissent une fois par mois depuis 2005.

Alors n'hésitez pas à venir faire un tour pour discuter de tout ça et voir si cette expérience vous intéresse ! La prochaine réunion sera le jeudi 13 avril à 19h à la librairie Scrupule (et plus généralement le deuxième jeudi de chaque mois même heure même endroit).

Pour plus d'informations (manifeste, choix en engagements, compte-rendus), allez faire un tour sur : http://www.alternatives34.ouvaton.org/raares:…

Manifeste

Les ressources de la planète s'épuisent. La pollution gagne du terrain chaque jour. La terre se réchauffe du fait de l'activité humaine et les catastrophes écologiques se multiplient. Les pays riches, minoritaires, pillent les matières premières et maintiennent une majorité d'humain dans des conditions sociales, sanitaires et écologiques désastreuses. L'exode rural laisse la place à l'exploitation intensive. Proximité et solidarité disparaissent des villes. La société ressemble de plus en plus à un supermarché.

Le modèle économique dominant est l'expression de cette dérive fondée sur l'exploitation, l'individualisme et la rentabilité. Mais nous reconnaissons aussi la responsabilité des individus que nous sommes. La société de consommation ne repose-t-elle pas sur la participation du plus grand nombre ? De ce fait, nous en sommes autant les acteur-trice-s que les complices.

Nous proposons un autre mode de consommation et d'organisation sociale basé, non pas sur la concurrence, mais sur la solidarité, l'autogestion, la proximité et la confiance. Aussi nous créons le RAAR-ES, pour nous permettre de faire face à nos besoins essentiels et de consommer l'indispensable, dans une recherche d'autonomie et de rupture avec les schémas économiques dominants. La grande distribution, qui exploite sans vergogne la terre comme les hommes, est un bon exemple du modèle capitaliste que nous voulons déconstruire.

Source : message reçu le 27 septembre 22h

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir