samedi 10 juin 2017 à 20h

Projection du film PRIDE

Soirée de soutien à l'assemblée PINK BLOC avec la projection du film PRIDE.

« Pride », un film mis en scène par Matthew Warchus (2014) à partir du script de Stephen Beresford, raconte une histoire vraie et pourtant inconnue du grand public.

Résumé

C'est l'été 1984 en Angleterre. Margaret Thatcher, alors premier ministre, projette de fermer de nombreuses mines partout dans le pays. Le syndicat des mineurs vote la grève, qui sera une des plus longues de son histoire. Parallèlement, lors du défilé de la Gay Pride à Londres, Joe, un jeune étudiant encore dans le placard, rencontre un groupe d'activistes mené par Mark Ashton, qui décide de récolter de l'argent afin de soutenir les mineurs et à leurs familles. Pour cela, ils fondent les LGSM (Lesbians and gays support the minors). Après avoir essuyé plusieurs refus de la part du syndicat, ils décident de s'embarquer pour Onllwyn, un petit village de mineurs du pays de Galles, afin de leur remettre l'argent en main propre. Passé le choc culturel et social, ces deux communautés marginalisées vont s'unir pour défendre leurs causes, non sans quelques accros, au nom de leurs valeurs et idéaux ; liberté d'expression, tolérance, dignité, lutte contre les inégalités et la discrimination, amour, amitié.

Bande-annonce

https://www.youtube.com/watch?v=xD0w2CF0qLE

Pink Bloc : cortège revendicatif et festif - féministe, antipatriarcal, anticapitaliste et antifasciste.

Pourquoi créer un Pink Bloc à Montpellier?

Parce que nous n'oublions pas les émeutes de Stonewall, en 1969, quand les dragqueens, les pédés, les gouines descendent dans la rue pour s'opposer au système américain qui exerce sur eulles sa violence, et marquent ainsi le premier mouvement de révolte d'ampleur dont les gay prides à travers le monde sont les héritières !

Parce que revendiquer l'égalité des droits est certes nécessaire mais n'est pas suffisant !

Parce nos luttes ne se réduisent pas à l'intégration des « minorités ». L'intégration dans un système capitaliste, patriarcal, raciste, sexiste et hétéro-normé n'est pas une forme d'émancipation !

Parce que ce système capitaliste, patriarcal, raciste, sexiste et hétéro-normé, enferme les individus en créant des hiérarchies, basées sur des critères pour le moins discutables tels que l'esthétique, l'origine ethnique, l'état de santé, le genre, la sexualité, et se nourrie de la domination des unEs sur les autres !

Parce que le système capitaliste et le patriarcat s'imbriquent et se renforcent mutuellement : le durcissement du système capitaliste creuse davantage les inégalités sociales et s'accompagne d'un durcissement des relais de l'oppression patriarcale réduisant toujours un peu plus notre autonomie ! C'est ce qui se profile avec la « loi travail » !

Parce que la précarisation généralisée est un terreau fertile pour la montée du racisme, du fascisme et de l'homonationalisme, et que « La Manif Pour Tous », les « Veilleurs », tous les réacs et fachos sont toujours là avec leurs discours qui tentent de monter les minorités les unes contre les autres !

Parce qu'aujourd'hui encore, l'état conduit des politiques racistes et renvoie des personnes étrangères dans leur pays d'origine malgré les menaces de mort qui pèsent sur eulles !

Parce que, malgré l'ouverture du mariage aux couples français de personnes de même sexe, les hiérarchies de genre et de sexualité perdurent et s'accentuent, comme les violences qui y sont associées : lesbophobie, transphobie, homophobie, violences conjugales… SOS Homophobie a enregistré, pour 2016, une augmentation de 50% d'agressions LGBTphobes déclarées en Languedoc Roussillon. Aujourd'hui encore, des lesbiennes sont violentées, violées, des gays agressés, des trans' assassinéEs !

Parce que la libre disposition de nos corps n'est pas acquise : psychiatrisation des trans', non droit au changement d'état civil sur simple demande et sans obligation de stérilisation pour les trans', inexistence des parcours de transition libres et gratuits, enfants intersexuéEs toujours mutiléEs par la médecine, recul sur l'accès à la PMA, interdiction de faire un don de sang pour les pédés et les bis sans « abstinence » de 12 mois…!

Parce que nous refusons la récupération mercantile et capitaliste de la marche des fiertés, comme de toutes les luttes d'émancipation !

Parce que nous luttons pour une société égalitaire débarrassée des systèmes d'exploitations et d'oppressions !

Et parce que seule la lutte paie !

Source : message reçu le 6 mai 17h

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir